Comité de concertation du 22.01.2021

Comité de concertation du 22.01.2021

Comité de concertation du 22.01.2021 150 150 Céline

Le comité de concertation s’est réuni ce vendredi 22 janvier à Bruxelles afin d’examiner de nouvelles mesures destinées à limiter la propagation du coronavirus.

Les chiffres de l’épidémie peinent à se stabiliser. De plus, les variants du coronavirus inquiètent les scientifiques et les autorités car ils seraient plus contagieux et se propageraient plus vite.

Dans ce contexte et pour lutter efficacement contre l’importation du virus et de ses variants, déconseiller les voyages non-essentiels ne suffit plus ! Le Comité a dès lors décidé d’interdire les voyages non essentiels entre le 25 janvier et le 1er mars 2021. Il faut entendre les voyages récréatifs et/ou touristiques à destination et en provenance de la Belgique.

Les personnes qui se rendent en Belgique et en reviennent doivent être en possession d’une déclaration sur l’honneur afin d’indiquer que le voyage est essentiel. Notez également que la quarantaine et l’isolement passent de 7 à 10 jours.

De plus, les non-résidents qui voyagent vers la Belgique devront se faire tester à leur arrivée en Belgique. Ce test sera effectué en plus du test négatif obligatoire préalable au départ.

Tous les voyageurs entrant dans notre pays en provenance du Royaume-Uni, de l’Afrique du Sud ou de l’Amérique du Sud devront obligatoirement respecter une quarantaine de 10 jours et réaliser un test PCR les premier et septième jour de cette quarantaine.

Des aides financières additionnelles seront mises en place pour soutenir le secteur des voyages.

Quels sont les déplacements essentiels autorisés pendant la durée de l’interdiction ?

  • Raisons familiales impérieuses : regroupement familial, visites à un conjoint qui ne vit pas sous le même toit, déplacements liés à la coparentalité, mariages civils et religieux, funérailles ou crémation.
  • Raisons humanitaires : déplacements pour des raisons médicales et la poursuite d’un traitement médical, assistance à une personne plus âgée, mineure, handicapée ou vulnérable, visite à des proches en soins palliatifs.
  • Raisons d’étude : voyages des étudiants et stagiaires qui participent à un échange dans le cadre de leurs études ou les chercheurs ayant un contrat d’hébergement.
  • Pour les frontaliers : déplacements liés à la vie quotidienne pour des activités qui sont également autorisées en Belgique ou pour l’exercice d’une activité professionnelle.
  • Divers : les déplacements dans le cadre d’obligations juridiques, les soins aux animaux ou les déménagements.

Qu’en est-il de la réouverture des métiers de contact ?

Les métiers de contact (non médicaux) doivent rester fermer. La question de la réouverture de ces métiers sera réévaluée le 5 février 2021. En fonction de l’évolution de la situation sanitaire et des chiffres de l’épidémie, les métiers de contact pourraient reprendre leur activité sous conditions à partir du 13 février.

Quelles sont les autres mesures maintenues ?

  • Le télétravail reste obligatoire
  • Les secteurs de l’Horeca, culturels et événementiels doivent rester fermer. Les aides financières seront prolongés.
Préférences confidentielles

Salary Solution utilise des cookies pour rendre son site Web fonctionnel avec l'intention de rendre votre visite le plus agréable que possible. En continuant à surfer sur notre site web, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour plus d'informations, consultez notre politique en matière de cookies.

Activer/Désactiver le Google tracking
Activer/Désactiver la Google font
Activer/Désactiver le Google map
POLITIQUE DE CONFIDENTIALITÉ
 
 
Salary Solution utilise des cookies pour rendre son site Web fonctionnel avec l'intention de rendre votre visite la plus agréable possible. En continuant à surfer sur notre site web, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour plus d'informations, consultez notre politique en matière de cookies.