Continuité de certaines mesures de lutte contre la covid en 2021

continuité des mesures corona en 2021

Continuité de certaines mesures de lutte contre la covid en 2021

Continuité de certaines mesures de lutte contre la covid en 2021 1024 577 Céline

Début novembre, le gouvernement a proposé un plan de soutien socio-économique dans la lutte contre le coronavirus. Il a maintenant l’intention de prolonger les mesures existantes en 2020 et d’en ajouter d’autres. Ce projet de loi a été soumis à la Chambre et doit encore être discuté dans les différentes commissions. Les mesures ne sont donc pas encore officielles.

Salary Solution détaille avec vous les mesures qui devraient être mises en place ou prolongées en 2021 :

• Une compensation pour le paiement du pécule de vacances en 2021 pour tous les ouvriers et les employés. Seules les entreprises ayant un taux de chômage temporaire d’au moins 10% au deuxième trimestre 2020 sont éligibles. L’ONSS paierait le montant automatiquement.

• Les employeurs du secteur des soins et de l’enseignement peuvent conclure des contrats de travail successifs d’au moins 7 jours avec les chômeurs temporaires jusqu’au 31 mars 2021. Seules les commissions paritaires suivantes sont concernées : 318, 319, 330, 331, 332, 322 (pour les intérimaires travaillant dans l’une des commissions paritaires citées).

• Possibilité d’effectuer 120 heures supplémentaires volontaires dans les secteurs cruciaux au cours du premier trimestre 2021.

• Possibilité de mettre du chômage temporaire pour force majeure en raison du coronavirus lors de la mise en quarantaine de l’enfant du travailleur. Il en irait de même en cas de fermeture de l’école ou de la crèche de l’enfant du travailleur. Si les deux parents vivent ensemble, les parents n’auront plus droit au chômage temporaire en même temps pour ces motifs.

• Les volontaires pourront travailler dans le secteur des soins aux personnes âgées jusqu’au 31 mars 2021.

Extension du travail occasionnel en 2021 de 30 à 60 jours dans l’agriculture et de 65 à 100 jours dans l’horticulture. Si ces maximums sont respectés, l’assujettissement à l’ONSS sera réduit pour les ouvriers. Une extension de 35 jours dans la culture des fruits est également envisagée.

• Possibilité pour les employeurs de mettre leur personnel à disposition d’autres employeurs dans le domaine des soins de santé, de l’enseignement ou du suivi des contacts.

• Possibilité pour les travailleurs d’interrompre temporairement leur crédit-temps ou leur congé parental s’ils travaillent dans le secteur des soins, de l’enseignement ou du suivi des contacts. De plus, le travailleur qui interrompt son crédit-temps ou congé parental pour travailler auprès d’un autre employeur appartenant à l’un des secteurs cités ci-dessus, il conserve 75% de ses allocations d’interruption de l’ONEM. Cette mesure serait applicable jusqu’au 31 mars 2021.

• Les chômeurs temporaires et les personnes en RCC peuvent travailler temporairement pour un employeur dans le domaine des soins, de l’enseignement ou du suivi des contacts. Ils conservent 75 % de leurs allocations et cette mesure serait applicable jusqu’au 31 mars 2021.

Préférences confidentielles

Salary Solution utilise des cookies pour rendre son site Web fonctionnel avec l'intention de rendre votre visite le plus agréable que possible. En continuant à surfer sur notre site web, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour plus d'informations, consultez notre politique en matière de cookies.

Activer/Désactiver le Google tracking
Activer/Désactiver la Google font
Activer/Désactiver le Google map
POLITIQUE DE CONFIDENTIALITÉ
 
 
Salary Solution utilise des cookies pour rendre son site Web fonctionnel avec l'intention de rendre votre visite la plus agréable possible. En continuant à surfer sur notre site web, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour plus d'informations, consultez notre politique en matière de cookies.