Fin de l’interdiction des voyages non essentiels : impact pour votre travailleur ?

fin de l'interdiction des voyages non essentiels

Fin de l’interdiction des voyages non essentiels : impact pour votre travailleur ?

Fin de l’interdiction des voyages non essentiels : impact pour votre travailleur ? 940 788 Céline

L’interdiction des voyages non essentiels dans l’Union européenne a pris fin ce 18 avril 2021. Toutefois, le gouvernement a rappelé que les voyages restaient déconseillés.

De plus, un contrôle strict des obligations de dépistage et de quarantaine a été mis en place. Vous pouvez donc voyager là où bon vous semble à l’intérieur des frontières de l’Union européenne et de l’espace Schengen à condition de respecter les règles qui s’appliquent dans le pays de destination et de vous soumettre à une quarantaine et un testing à votre retour en Belgique.

Votre travailleur doit-il être placé en quarantaine s’il revient d’un voyage non essentiel ?

Le travailleur qui a séjourné plus de 48 heures à l’étranger devra remplir le Formulaire de Localisation du Passager (PLF).

Sur base des réponses apportées dans le formulaire, le travailleur pourrait être considéré comme un contact à haut risque. Dans ce cas, la personne recevra un SMS. Elle sera alors obligée d’observer une quarantaine et de se faire tester les 1er et 7ème jour de son confinement. En cas de non-respect de la quarantaine et des tests, la personne risque une amende de 250 euros minimum.

En cas de test positif, le travailleur devra être placé en isolement et rester 10 jours supplémentaires à domicile.

Dans le cas où il ne reçoit pas de SMS, le travailleur n’est pas considéré comme un contact à haut risque et ne doit donc pas respecter une quarantaine ou être testé.

Qui paie la rémunération du travailleur durant la quarantaine ?

Le travailleur qui doit observer une quarantaine devra remettre à son employeur un certificat de quarantaine.

Si le télétravail est possible, l’employeur est tenu de verser le salaire au travailleur.
Si la fonction ne le permet pas, le travailleur n’aura droit ni au paiement de sa rémunération ni à des allocations de chômage temporaire

Préférences confidentielles

Salary Solution utilise des cookies pour rendre son site Web fonctionnel avec l'intention de rendre votre visite le plus agréable que possible. En continuant à surfer sur notre site web, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour plus d'informations, consultez notre politique en matière de cookies.

Activer/Désactiver le Google tracking
Activer/Désactiver la Google font
Activer/Désactiver le Google map
POLITIQUE DE CONFIDENTIALITÉ
 
 
Salary Solution utilise des cookies pour rendre son site Web fonctionnel avec l'intention de rendre votre visite la plus agréable possible. En continuant à surfer sur notre site web, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour plus d'informations, consultez notre politique en matière de cookies.