Période estivale : surcroît ou manque de travail, que faire?

surcroît de travail

Période estivale : surcroît ou manque de travail, que faire?

Période estivale : surcroît ou manque de travail, que faire? 700 700 Céline

Cette année, le déconfinement au début de la période estivale va peut-être avoir un impact sur l’activité de votre entreprise qui peut s’avérer plus calme ou au contraire se révéler très intense selon votre secteur d’activité.
Nous vous donnons quelques conseils pour préparer l’éventuel surcroît de travail ou le calme des vacances d’été.

IL Y A TROP DE TRAVAIL

  • Veiller à maintenir un nombre de travailleurs minimum afin de faire face au travail à accomplir durant l’été. Pour ce faire, n’hésitez pas à appliquer les règles de priorité pour accorder les congés aux travailleurs ou à instaurer un système de rotation dans votre règlement de travail afin que chaque année les mêmes collaborateurs prennent congé à une période bien déterminée.
  • Vous pouvez demander à un travailleur d’effectuer le travail d’un collègue absent pour autant que ces tâches supplémentaires soient effectuées dans la limite hebdomadaire de travail prévue par le secteur. Si ce n’est pas possible, des heures supplémentaires devront être payées au travailleur qui effectue les tâches du travailleur en vacances.
  • Pour gérer les pics d’activité, il est toujours possible de recourir à l’aide d’un étudiant ou d’un travailleur occasionnel extra ou d’un flexi-jobiste.
  • Dans certains secteurs, l’horeca par exemple, les travailleurs sont autorisés à travailler jusqu’à 11 heures par jour ou 50 heures par semaine. Il est alors possible de prévoir que les travailleurs prestent plus d’heures durant la saison haute et moins pendant la saison basse.
  • L’entreprise peut à tout moment prévoir dans son règlement de travail un système de « petite flexibilité ». Il est alors possible de travailler maximum 2 heures de plus ou de moins par jour lors d’une journée de travail normale et 5 heures de plus ou de moins sur une base hebdomadaire.

IL Y A TROP PEU DE TRAVAIL
Si chaque année vous vous retrouvez avec peu de travail à certaines périodes de l’année, prévoyez une fermeture collective avant le 15 décembre si une telle fermeture n’est pas prévue par votre commission paritaire.
• Vous pouvez également confier d’autres tâches à vos collaborateurs mais celles-ci doivent être similaires aux tâches qu’ils accomplissent habituellement. Si les tâches s’avèrent être de nature différente, vous devez modifier le contrat de travail.
• Si le manque de travail est lié à la crise du coronavirus, sachez que vous pouvez encore recourir au chômage temporaire pour cause de force majeure coronavirus jusqu’au 31 août 2020.

Préférences confidentielles

Salary Solution utilise des cookies pour rendre son site Web fonctionnel avec l'intention de rendre votre visite le plus agréable que possible. En continuant à surfer sur notre site web, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour plus d'informations, consultez notre politique en matière de cookies.

Activer/Désactiver le Google tracking
Activer/Désactiver la Google font
Activer/Désactiver le Google map
POLITIQUE DE CONFIDENTIALITÉ
Salary Solution utilise des cookies pour rendre son site Web fonctionnel avec l'intention de rendre votre visite la plus agréable possible. En continuant à surfer sur notre site web, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour plus d'informations, consultez notre politique en matière de cookies.