Réouverture partielle des écoles le 18 mai 2020 – comment faire garder ses enfants ? Congé parental « Coronavirus » ?

congé parental

Réouverture partielle des écoles le 18 mai 2020 – comment faire garder ses enfants ? Congé parental « Coronavirus » ?

Réouverture partielle des écoles le 18 mai 2020 – comment faire garder ses enfants ? Congé parental « Coronavirus » ? 1024 576 Fred

Le congé parental coronavirus comme solution face à la réouverture limitée des écoles ce 18/05 ?

Cela fait quelques semaines que les enfants ne vont plus à l’école et les parents doivent trouver des solutions de garde. Ce 4 mai, nous avons débuté la première phase de déconfinement qui implique une reprise du travail par certains parents et dès le 18 mai 2020 (le 15 mai en Flandre) les élèves devront reprendre le chemin de l’école. Toutefois, la priorité est donnée aux élèves des années diplômantes, ce qui signifie que les plus petits devront rester à la maison normalement jusqu’en septembre 2020.

Prochainement, vos travailleurs vous consulteront certainement pour connaître les possibilités leur permettant de garder leurs enfants à domicile. Salary Solution envisage les différentes alternatives avec vous.

Sachez tout d’abord qu’un service de garderie devra être organisé par les écoles pour accueillir les enfants. Celle-ci sera accessible à tous les enfants et plus seulement pour les enfants de travailleurs dans les secteurs cruciaux. Cependant, les parents ne pourront y recourir que s’ils n’ont pas d’autres possibilités de garde.

Les travailleurs qui restent à la maison pour s’occuper de leurs enfants ne peuvent normalement pas être mis en chômage temporaire pour ce seul motif.

Quid du congé parental coronavirus à partir du 1er mai 2020 ?

Le congé parental Corona est dès lors une bonne alternative pour certains parents puisqu’il leur permet de s’occuper de leurs enfants pendant la suspension des cours dans les écoles.

Le congé parental Corona peut être pris sous la forme d’une réduction des prestations d’1/5ème pour le travailleur à temps plein ou d’1/2 pour le travailleur à temps plein ou à temps partiel qui travaille au moins à 3/4 temps. Une suspension totale des prestations ne sera dès lors pas possible. Ce congé parental peut être pris de manière flexible pendant un(e) ou plusieurs semaines ou mois.

Quelles sont les conditions pour bénéficier d’un tel congé ?

  • Le travailleur doit être lié par un contrat de travail avec l’employeur depuis au moins 1 mois
  • Il doit avoir au moins un enfant à charge qui n’a pas atteint l’âge de 12 ans ou un enfant porteur d’un handicap
  • Ce congé devra être pris au cours de la période allant du 1er mai au 30 juin 2020 inclus et ne sera pas déduit du crédit du congé parental ordinaire. Dès lors, le parent qui a déjà épuisé les 4 mois du congé parental classique pourra tout de même prendre un congé parental coronavirus.

Les parents adoptifs et parents d’accueil peuvent aussi entrer en ligne de compte pour ce congé parental coronavirus.
Rappelons que ce congé est réservé aux employés et aux ouvriers et qu’il n’est dès lors pas possible pour un indépendant de solliciter un tel congé.

Quand la demande doit-elle être faite ?
Le travailleur en informe par écrit son employeur au moins 3 jours ouvrables à l’avance.
La notification doit se faire par un envoi recommandé ou par la remise d’un écrit dont la copie pour réception est signée par l’employeur ou encore par voie électronique moyennant un accusé de réception de l’employeur.
La demande doit mentionner les dates de début et de fin du congé parental.

La prise du congé parental est tributaire de l’accord de l’employeur. Celui-ci dispose d’un délai de 6 jours ouvrables suivant la demande pour se prononcer sur cette demande.

Quelle allocation percevra le travailleur ?

La demande de congé parental se fait donc auprès de l’employeur mais l’allocation d’interruption perçue par le travailleur durant le congé doit être demandée par ce dernier et par écrit à l’ONEM au plus tard un mois après le début du congé parental corona.
Cette allocation est de 352,77 euros pour un congé ½ et de 149,60 euros pour un congé 1/5ème. Elle est environ 25% plus élevée que lors d’un congé parental classique.

Hors congé parental coronavirus, quelles autres alternatives peuvent être envisagées par les parents qui souhaitent rester à la maison avec leurs enfants ?

  • Le congé pour raisons impérieuses : ce congé vise à couvrir les événements indépendants de la volonté du travailleur, qu’il n’a pas pu prévoir et résoudre à l’avance. Les circonstances actuelles liées au Covid-19 semblent correspondre à cette description.
    Le travailleur a droit au maximum à 10 jours de congés pour raisons impérieuses par année civile. Toutefois, il s’agit d’un congé non payé par l’employeur.
  • Les congés légaux : en accord avec l’employeur, le travailleur pourra prendre ses congés légaux. En tant qu’employeur, vous pouvez refuser la prise de vacances si l’organisation de l’entreprise en est affectée.
  • Les congés sans solde : ce type de congé peut être pris si le travailleur a déjà épuisé ses congés légaux ou a déjà eu recours aux congés pour raisons familiales impérieuses.
  • Certains secteurs d’activité prévoient un remboursement des frais de garde d’enfants.
Préférences confidentielles

Salary Solution utilise des cookies pour rendre son site Web fonctionnel avec l'intention de rendre votre visite le plus agréable que possible. En continuant à surfer sur notre site web, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour plus d'informations, consultez notre politique en matière de cookies.

Activer/Désactiver le Google tracking
Activer/Désactiver la Google font
Activer/Désactiver le Google map
POLITIQUE DE CONFIDENTIALITÉ
Salary Solution utilise des cookies pour rendre son site Web fonctionnel avec l'intention de rendre votre visite la plus agréable possible. En continuant à surfer sur notre site web, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour plus d'informations, consultez notre politique en matière de cookies.