Trop froid pour travailler ? L’employeur doit réagir !

Trop froid pour travailler ? L’employeur doit réagir !

Trop froid pour travailler ? L’employeur doit réagir ! 150 150 Céline

Comme chaque année à la même période, employeurs et travailleurs consultent la météo avec inquiétude. Le froid, la pluie ou le vent peuvent rendre les conditions de travail difficiles voire dangereuses.

Salary Solution vous aide à faire face à ces 8 longues heures de travail en fournissant quelques conseils pour ne pas souffrir du froid durant vos activités extérieures.

Quelles mesures doivent être prises par l’employeur ?
La loi impose à l’employeur de réaliser une analyse de risques dans son entreprise portant sur la température du lieu de travail et des conséquences éventuelles sur les tâches à effectuer.

Si votre entreprise dispose d’un Comité de protection et de prévention au travail (C.P.P.T.), l’avis du conseiller sera également requis. A défaut de CPPT, la délégation syndicale ou les travailleurs devront marquer leur accord.

Sur base du résultat, l’employer doit déterminer les mesures de prévention adaptées pour assurer le bien-être, protéger ses travailleurs et rendre le travail supportable.

Voici quelques exemples de mesures de prévention :

  • Installer un système de chauffage ou bâcher les échafaudages
  • Fournir des vêtements de travail adaptés et chauds
  • Informer le travailleur des précautions à prendre
  • Adapter les horaires de travail et méthodes de travail pour exposer le moins longtemps possible les travailleurs au froid
  • Offrir des boissons chaudes gratuites comme de la soupe ou du café.

Nous vous invitons à respecter scrupuleusement ces conseils car le froid n’est pas sans conséquence sur la santé de vos travailleurs. Du simple engourdissement à l’accident dû à une glissade, il est indispensable de veiller à la sécurité de vos travailleurs.

Quid des travailleurs occupés sur des lieux de travail ouverts ou en plein air ?

Durant la période comprise entre le 1er novembre et le 1er mars, les lieux de travail ouverts et en plein air doivent disposer de système de chauffage en suffisance (ex : appareil de chauffages mobiles ou constructions provisoires permettant aux travailleurs de se réchauffer périodiquement). Dès que la température extérieure est inférieure à 5°C, il est obligatoire de mettre en place ces mesures de prévention.

Lorsque les conditions climatiques rendent impossible l’exécution du travail, les travailleurs pourront sous certaines conditions être mis en chômage intempérie.

Exception : les comptoirs de vente à l’air libre !
Les comptoirs de vente à l’air libre font partie de l’exception puisque lorsque les températures sont inférieures à 5°C, l’exploitant de magasin a l’interdiction de faire travailler le personnel à l’extérieur ou à proximité immédiate du magasin.

Si la température se situe entre 5° et 10°C, le travail aux comptoirs de vente en extérieur est autorisé pour une durée maximale de 4 heures par jour et sous certaines conditions.

Préférences confidentielles

Salary Solution utilise des cookies pour rendre son site Web fonctionnel avec l'intention de rendre votre visite le plus agréable que possible. En continuant à surfer sur notre site web, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour plus d'informations, consultez notre politique en matière de cookies.

Activer/Désactiver le Google tracking
Activer/Désactiver la Google font
Activer/Désactiver le Google map
POLITIQUE DE CONFIDENTIALITÉ
 
 
Salary Solution utilise des cookies pour rendre son site Web fonctionnel avec l'intention de rendre votre visite la plus agréable possible. En continuant à surfer sur notre site web, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour plus d'informations, consultez notre politique en matière de cookies.